A propos de Peewaï

Photo de Peewaï
Photo prise par JP

Peewaï : Artiste multi facettes ! Auteur, compositeur, interprète, multi instrumentiste, Peewaï s’inspire de ses expériences pour écrire ses textes ou composer les musiques qui les accompagnent… Ses influences très larges allant de la pop folk française au métal progressif anglo-saxon en passant par la musique de film, le jazz ou le classique ont forgé son goût prononcé pour les musiques non conventionnelles.

Peewaï : Multi-faceted artist! Author, composer, performer, multi instrumentalist, Peewaï draws on his experiences to write his lyrics or compose his musics… His very broad influences ranging from French folk pop to progressive Anglo Saxon metal through movie soundtracks, jazz or classical have forged his pronounced taste for unconventional music.

Un peu d’histoire…

Peewaï a joué dans un certain nombre de groupes depuis… Pfouu !… Longtemps !
Le premier groupe un peu sérieux s’appelait Hide’n Seek. Il tenait la place Clavier/Choriste, avant de finir Guitariste/Chanteur…
Puis pas mal d’errances, sans groupe vraiment fixe ni projet bien défini pendant plusieurs années… C’est à ce moment qu’il s’initie à la MAO et produit ses premières compositions, instrumentales.

Ensuite un groupe un peu sérieux (qui n’existe plus, malheureusement) : Les Plumes Du Crocodile. Reprises rock alternatif, dans un premier temps, et rapidement des compos, c’est à ce moment là que Peewaï commence à écrire des textes. Il en sortira un album (aujourd’hui collector ! ;-)) : « Attention aux Crocodiles ! »
Ensuite ça s’accélère… Il fait la rencontre de Christina Goh en Martinique et l’accompagne dans ses prestations et dans la préparation de son premier album, dont un titre (Le Rocher) a été composé et écrit par Peewaï. Plus tard, un autre morceau composé et écrit par Peewaï (Le Menestrel) est publié sur l’album de Christina : Fusion. Il donnera même lieu à la production d’un clip vidéo.

Puis Peewaï intervient dans différents groupes : Free Soul, Clinik Sound Project, un duo guitare/voix sans nom (dont naitra une joli compo) et enfin le groupe Washing Machine, qui ouvre un peu la voix à la musique rock « lourde » en Martinique. C’est un succés pendant deux ans.
L’étape suivante est le groupe mythique Exces Terra, où Peewaï passe presque trois ans à la basse et aux choeurs (et un peu au chant…).

Le besoin d’exprimer sa propre créativité se fait de plus en plus pressant, accompagné d’un forme de lassitude pour les reprises copié/collé, il crée alors B-Side, un concept solo dans lequel il intervient au chant, à la guitare et au clavier. Il est soutenu par un looper (permettant d’enregistrer des boucles et de les rejouer en temps réel et en direct), qui lui permet d’empiler en direct plusieurs couches d’instruments, tout seul. C’est évidemment l’occasion révée pour écrire des chansons et commencer à les faire tourner.

Puis vient Black Hole Density, un groupe rock qui reprend un peu l’esprit libre de B-Side, mais en version rock énervé !
Un album est en préparation.

Enfin, 2020 voit la publication de son premier album solo Sparkle, au parfum plutôt acoustique, qui représente un peu la renaissance…

Peewaï est en préparation de son deuxième album solo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut